Vainqueur de la Patrouille des glaciers... et bien plus que cela !

 
2 janvier 2023
 
par Serge C. Ducret. Remerciements à Didier Moret pour sa disponibilité et à Gérard Berthoud (crédit photo).
Image Vainqueur de la Patrouille des glaciers... et bien plus que cela !

Avoir le privilège d’exercer un métier que j’aime et apprécier les relations humaines prennent toute leur valeur après ma visite chez Didier Moret. Le sportif gruérien de haut niveau, mais aussi l’homme est aimable, attachant et modeste. Un entretien qui nous permet de faire un tour d’horizon sur sa riche carrière de ski alpiniste, mais aussi sur son parcours professionnel et privé. Mais, qu'est devenu Didier Moret ?

On se souvient de ta victoire à la PdG (Patrouille des Glaciers) en 2008, mais aussi de ta deuxième place lors de l’édition 2006. Quels souvenirs en gardes-tu ?
Cette victoire correspondait à l’une de mes dernières compétitions à ce niveau et constituait donc un aboutissement de ma carrière. En ayant planifié la reprise d’un magasin de sport spécialisé, j’étais conscient ne plus pouvoir consacrer autant de temps à l’entrainement, et donc de moins performer. Je me souviens d'avoir été frappé par la différence existant entre finir sur la plus haute marche du podium et la deuxième place. En soi, ce n’est rien ! Et pourtant, toute cette attention focalisée sur les vainqueurs, notamment de la part des médias. Quant au souvenir que j’en garde ? De la joie ! De l’émotion, tellement d’émotion !

Et pourtant, ton palmarès ne se limite pas à la victoire de la PdG en 2008 ! Tu as aussi terminé à la deuxième en relais au championnat du monde, de l’Adamello ski raid, et bien d’autres. Quel est ton meilleur souvenir et pourquoi ?
Difficile à répondre ! Toutes les courses ont leurs particularités. Cependant, passer la ligne d’arrivée à Verbier, en vainqueur de la Pdg constitue un moment privilégié. Nous avions une équipe soudée et un fantastique soutien au niveau des ravitailleurs.

Et si on évoquait la coupe suisse que tu as remportée à cinq reprises et terminée quatre fois à la deuxième place ? Était-ce dû à ta régularité ?
Oui, probablement, mais un autre facteur entre en considération. Je me suis davantage concentré sur les courses se déroulant en Suisse, alors que certains de mes concurrents participaient à plusieurs courses internationales.

Tu préférais courir par équipe ou en individuel ?
Par équipe, cela donne une dimension supplémentaire, notamment au niveau humain. Cela fait partie intégrante de la Patrouille des Glaciers. Je me permets d’ajouter que je n’ai jamais vécu d’épisodes désagréables au sein de mes différents teams, bien au contraire.

À quel âge as-tu commencé la compétition de ski alpinisme et pourquoi avoir choisi ce sport ?
J’ai commencé par le ski de fond au sein du ski club Grattavache-le Crêt, dont je suis l’actuel Président. Puis, au collège du sud, nous avions des sports en option. J’ai choisi les sorties en peau de phoque. Un jour, des copains du village m’ont proposé de nous inscrire à la PdG, sur le parcours Arolla-Verbier. Ma première compétition a été le trophée du Plan Névé (petit parcours du trophée du Muveran) en 1996, à l’âge de vingt-et-un ans. C’était l’époque des courses en ski de fond avec peau de phoque.

Je crois savoir que tu excelles dans d’autres sports ?
J’apprécie les sports d’endurance. Je pratique volontiers le vélo, le VTT et la course à pied, mais davantage comme complément à ma préparation.

Et tu participes à nouveau à la la PdG, peux-tu m’en dire plus ? Avec quels objectifs et quels coéquipiers ?
Oui, depuis 2016 avec mes deux frères et pour le plaisir. Celui-ci a toujours été présent et je ne me suis jamais mis trop de pression.

Je ne doute pas de la satisfaction que tu (vous) en retires (ez). Mais quand même, s’il te plait, fais-moi plaisir ! Quel temps ?
En 2018, nous avons bouclé le parcours Zermatt-Verbier en 7 heures et deux minutes, soit au quatrième rang de notre catégorie. Ce qui m’intéresse encore davantage, c’est le classement toutes catégories pour savoir où j’en suis.

Je ne fais pas de commentaires, les connaisseurs apprécieront ! À propos, la famille revêt une grande importance dans ta vie. Participer à la PdG avec tes deux frères, ton épouse, tes trois enfants, acceptes-tu de m’en dire un peu plus ?
Oui, c’est clair dans mon esprit. Cela constitue ma priorité numéro une, suivi de mon activité professionnelle, puis le sport.

Tu as fait des études d’ingénieur en microtechnique à l’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne). Malgré cette formation de haut niveau, tu as choisi une autre voie professionnelle. Que fais-tu Didier ?
Je n’ai jamais exercé dans ma branche. Durant mes études, je travaillais dans une menuiserie-charpenterie pour me faire un peu d’argent. J’ai continué à collaborer pour cette entreprise durant la période de compétition. Cela constituait une solution idéale pour concilier le travail et l’entrainement. Par la suite, j’ai saisi l’opportunité de reprendre un magasin spécialisé dans les sports d’hiver.

Il n’y a pas forcément de hasard. Tu aimes les défis et tu as certainement un esprit d’entrepreneur. Comment as-tu développé ton entreprise ?
Notre magasin est spécialisé et positionné dans le ski de randonnée, le ski alpinisme, le ski de fond, le vélo, le VTT, y compris les textiles et accessoires adaptés à la pratique de ces disciplines. Nous répondons donc à une demande adaptée aux quatre saisons. Il s’est bien développé ces dernières années, tout en conservant ce qui fait notre force, soit un service personnalisé.

Nul doute que ton expérience et ton palmarès contribuent à ce succès. Ils sont aussi une valeur ajoutée pour le conseil à ta clientèle ?
La victoire à la PdG m’a donné une impulsion. Cependant, notre travail orienté vers la satisfaction de la clientèle constitue un défi quotidien que nous avons à cœur de relever.

À propos, où se situe ton magasin spécialisé et combien de collaborateurs constituent ton team ?
Nous avons un nouveau magasin offrant davantage de surface sur deux niveaux. Il est idéalement situé à Vuadens, proche de Bulle et de l’accès par autoroute. Nous sommes un team de 10 personnes.

À propos de matériel, celui-ci a beaucoup évolué ces dernières années, peux-tu me donner quelques exemples ?
Oui. Voici un exemple concret avec les chaussures. À la PdG de 2008, j’avais des chaussures pesant un kilo par pied. Le carbone est passé par là, et actuellement, elles pèsent 600 grammes par pied. Le défi est d’avoir un bon compromis poids/confort/fiabilité. Les fixations pèsent aussi la moitié du poids. Quant aux peaux de phoques, nous devions les roder, les user pour être utilisées le jour J. Actuellement, elles sont prêtes à l’emploi pour la compétition.

Didier, désires-tu compléter cet interview ? Y a-t-il quelque chose qui te tient à cœur ?
Au niveau de la PdG, l’état d’esprit a évolué. Autrefois, la plupart des participants était issue de la montagne et, par conséquent, connaissait cet environnement. Actuellement, la majorité provient des sports d’endurance. La course est remarquablement organisée et le parcours très bien préparé, mais on a un peu perdu cet esprit de montagne.


Les articles, enquêtes et interviews exclusifs dans les domaines du sport, santé, bien-être et loisirs sont tous réalisés par les spécialistes de la rédaction de sport friendly community. Notre média offre une plate-forme de contacts, d’interactivités et d’animation idéale entre les visiteurs, l’univers du sport et le monde économique. En nous suivant, interagissant et participant à nos concours, vous pouvez bénéficier régulièrement de bons-cadeaux. Vivez et partagez des émotions avec sportfriendly.ch !

Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. Toute utilisation du contenu rédactionnel (articles, interviews, etc) sans autorisation écrite de Global Sport Development Sàrl est interdite et illicite.

  • Magasin Didier Moret (intérieur)

  • magasin_specialise_de_didier_moret

  • pdg-08-arrivee

  • didier Moret

 
sport cycle dupasquier
 
 
 
 
sportfriendly.ch

Contact

Global Sport Development Sàrl
Integrated sport and economy
Ch. de Beaulieu 7
1752 Villars-sur-Glâne

info@sportfriendly.ch

 

Suivez-nous